Germain > La gravure > Techniques et matériaux > La gravure et découpe chimique

La gravure et découpe chimique

Notre société s’est dotée d’un nouvel atelier pour répondre aux attentes et aux exigences actuelles en termes de qualité de réalisation et de coût. La gravure chimique sur métal (aluminium brut ou anodisé, laiton, cuivre, inox, arcap, kanthal, etc...) est un procédé hérité de la technique de l’eau forte. Notre « laboratoire » réalise ainsi gravures en creux ou en relief respectant fidèlement tous les détails. Les nuances de trame sont reproduites pour l’exécution des photos incrustées dans la matière. La découpe chimique est utilisée dans différents domaines, industrie médicale, bijouterie, orfèvrerie, décoration, maquettes.

  • Industrie : filtres ressorts, connecteurs, grilles, 
  • Industrie médicale : optique – mire – filtres
  • Bijouterie : pendentifs, bracelets, pièces d’ornement, lunetterie
  • Orfèvrerie : plateaux, structure de lustre, pinces à billets, sablier, 
  • Décoration : vitrine, présentoirs, mobiles, frises, trophées, porte d’ascenseur, décors
  • Maquette : architectures – voitures, bateaux et ferroviaires,

Cette technique de découpe sans bavure ne nécessite aucun frais d’outillage. Elle est idéale pour la fabrication de petites et moyennes séries au profil compliqué.
De part son process, elle concurrence avantageusement la découpe traditionnelle ainsi que la gravure CN ou la gravure laser.

Notre atelier de PAO DAO produit en interne toutes les formes imprimantes pour maîtriser complètement la chaîne graphique. En outre, cela nous permet d’être extrêmement réactif et de contrôler la qualité du début à la fin du cycle de travail.

Les matériaux gravables

  • Alu
  • Inox
  • Laiton
  • Cuivre
  • Fonte réfractaire
  • PVC
  • Plexi
  • Polycarbonate
  • Polypropylène
  • Cuir
  • Bois